Monde en Question

Analyse de l'actualité économique, politique et sociale dans le monde

Archives Journalières: 30/11/2010

Haïti occupé par l’humanitaire militaire


Des corps décharnés sur des paillasses, des êtres humains gisant par terre et mourant du choléra, des hommes, des femmes, portant sur leur dos le corps malade de leur enfant ou de leur compagnon : les images qui parviennent d’Haïti suscitent la compassion, mais plus encore l’indignation.

La catastrophe humaine que connaît aujourd’hui Haïti était une catastrophe annoncée. Elle est la deuxième en cette année, dix mois après le tremblement de terre qui a dévasté le pays et sa capitale, faisant plus de deux cent mille victimes.

Devant l’émotion internationale que cela a suscitée, les dirigeants des grandes puissantes avaient juré la main sur le cœur qu’ils aideraient à reconstruire le pays. De Clinton à Sarkozy, ils ont fait un petit tour sur l’île dévastée pour promettre de l’argent, les yeux fixés sur les caméras. Une fois passée cette émotion, on a remballé les caméras et on a laissé la population, une des plus pauvres de la planète, seule face aux conséquences du tremblement de terre.

Les milliards promis sont restés des promesses. Et les médecins et infirmières des ONG, débordés face au choléra, ont beau implorer : il n’y a pas assez de personnel soignant, il n’y a pas assez de lieux pour soigner, et il n’y a pas de moyens de transport pour permettre aux malades d’atteindre rapidement les centres de soins. Il n’y a même pas assez d’argent pour des médicaments qui ne coûtent pas trop cher. Si le choléra tue vite, c’est aussi une maladie facile à soigner, il continue pourtant à tuer.

Lutte Ouvrière

Les puissances occidentales sont responsables de ces morts en particulier les États-Unis, qui ont profité du séisme pour occuper l’île, et les humanitaires, qui accompagnent les militaires, sont complices [1].

France Culture a organisé une journée politiquement correct sur Haïti. Ainsi, la revue de presse internationale était animée par Pierre Godson non seulement parce qu’il est journaliste et éditeur de l’agence en ligne AlterPresse mais surtout parce qu’il est noir. En bon chien de garde il a consacré l’essentiel de sa revue de presse aux élections en Haïti… [2]

28/11/2010
Serge LEFORT
Citoyen du Monde

Lire aussi :
• Articles Haïti, Monde en Question.
Dossier documentaire & Bibliographie Haïti, Monde en Question.
• Articles Colonialisme Humanitaire, Monde en Question.
Dossier documentaire & Bibliographie Aide humanitaire – Colonialisme humanitaire, Monde en Question.


[1] Serge LEFORT, L’armée américaine occupe Haïti, Monde en Question.
[2] Revue de presse internationale de Godson Pierre, Revue de presse internationale.
Autres émissions :
• Une journée à Port-au-Prince, France Culture.
• La relation au monde caraïbe, Les Enjeux internationaux [voir les liens en bas de page].
• Une moitié d’île : le rapport à la République dominicaine, Les Enjeux internationaux.
• L’aide internationale : entre nécessité et dépendance, Les Enjeux internationaux.
• L’ONU en Haïti : de l’ingérence à la MINUSTAH, Les Enjeux internationaux.
• Haïti entre les États-Unis et la France, Les Enjeux internationaux.
• Haïti (1/5) : "Punta Cana – les Abricots : un rêve de paradis", Sur les docks [rediffusion].
• Haïti (2/5) : "Dajabon, une frontière pour deux", Sur les docks [rediffusion].
• Haïti (3/5) : "Les Frères de Saint-Jacques dans la tourmente", Sur les docks [rediffusion].
• Haïti (4/5) : "Welcome Gentils Yankees !", Sur les docks [rediffusion].
• Haïti (5/5) – "Haïtiens : être ou ne pas être ?", Sur les docks [rediffusion].
• 24 heures en Haïti, Les Nouveaux chemins de la connaissance [voir la bibliographie en bas de page].
• Emission spéciale Haïti, Questions d’époque.
• Thème Amérique, France Culture.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 72 autres abonnés